Fonds à l’abri des tempêtes!

8 août 2008

Crise de l’énergie, alimentaire, des devises, immobilière, bancaire, boursière, du crédit… Choisissez votre tourmente! Mais pour les portefeuilles, les choix deviennent restreints. J’ai analysé les performances depuis le début de l’année et aussi, j’ai observé le comportement de certains fonds durant des épisodes historiques difficiles comme… le crash de 1987, des premières attaques en Irak, la crise des devises Russe, Brésilienne et Mexicaine, de la déroute de Long Term Capital, du crash des technos, des attaques du 11 septembre 2001, de la seconde guerre en Irak…et de la crise des “SubPrimes”.

Voici des fonds SOLIDES. Ils résistent aux missiles, aux bandits à cravate, au sabotage, aux spéculateurs… et aux modes. Pour faire mon tri, je n’ai retenu que les fonds généralistes. Vous comprendrez que les fonds sectoriels sont temporairement au sommet et ont des cycles trop longs pour servir de fondation à des portefeuilles qui se respectent.

Pas trop de flaflas. Des fonds équilibrés canadiens et internationaux bien diversifiés mais surtout BIEN GÉRÉS. Les obligations servent de parachutes, les petites capitalisations comme rétro-fusées, les moyennes et grandes capitalisations forment le carburant, et les bons dividendes sont les bouées de sauvetage.

topfonds

Retenons que Dynamic excellence à court, moyen et long terme. Pour ma part, la très faible volatilité de Fidelity répartition d’actifs canadien en font un choix de premier ordre. AGF équilibré n’est pas non plus à négliger. Sur 25 ans il offre une moyenne annualisé de 8,3% et depuis sa création en… 1931, une moyenne de 6,6%! On peut dire qu’il en a passé des crises. 100 000 placés en 1983 vaut aujourd’hui 732 000$. Pour des détails supplémentaires ou la façon de les inclure dans votre portefeuille, n’hésitez pas à m’écrire à [email protected]. Vous pouvez aussi, voir dès maintenant les résultats de mes portefeuilles modèles dans la section Gestion de Portefeuilles.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , ,

Photo de profil de Fabien Major

Par Fabien Major

Rédacteur en chef

Vous devez vous ou bien vous pour commenter.

Voir les commentaires